Modalités d’accès aux plages et à la plaisance

Publié le 29 mai 2020

L’accès aux plages fouesnantaises est autorisé depuis le samedi 16 mai au matin.

Les usagers peuvent utiliser la plage de manière habituelle (poser sa serviette, faire des châteaux de sable, jouer au ballon etc…).

L’étendue et les surfaces importantes des plages du littoral Fouesnantais permettent  en effet une utilisation habituelle de celles-ci. Les activités de loisirs individuelles de promenade et de jogging sont autorisées sous réserve de respecter les prescriptions et mesures d’hygiène définies au niveau national. La pratique individuelle des sports nautiques y compris la baignade est autorisée.

La fréquentation de la plage ainsi que les activités nautiques et de plaisance sont diurnes (du lever au coucher du soleil).

Certaines zones sont interdites d’accès (voir les cartes dans l’article sur les Gravelots, un peu plus bas dans la page)  mais près de 13 km de plages sont accessibles en mode statique sur Fouesnant.

Les activités suivantes sont interdites : les rassemblements de plus de 10 personnes ; le transport et la consommation d’alcool ; les barbecues, les pique-niques, l’organisation de repas.

Chacun est invité à respecter les mesures d’hygiène et de distanciation nécessaires à la bonne cohabitation avec l’ensemble des utilisateurs.

Pour des raisons environnementales et dans le cadre de la protection d’espèces protégées, une partie de la plage de Kerler (de la pointe de Kerler à la flèche de la mer Blanche, zones balisées par un enclos), une partie de la plage, côté Est, de Kerambigorn (zone balisée par un enclos) seront fermées jusqu’au 31 août 2020.

Rappel également concernant l’accès aux plages des chiens et chevaux : d’après l’arrêté préfectoral du 19 janvier 2018, l’accès des plages est interdit aux chiens et aux chevaux du 1er juin au 30 septembre inclus.

Les activités de plaisance sont autorisées sur les ports de Mousterlin, de Beg-Meil et du Cap-Coz.

 

Accès aux plages de l’archipel des Glénan

L’arrêté préfectoral n° 2020139-0001 du 18 mai 2020 interdit temporairement l’accès aux plages sur l’ensemble de l’archipel des Glénan, y compris sur l’île aux Moutons.

Le port de Saint Nicolas est également fermé temporairement ainsi que l’accès aux mouillages communaux.

L’accueil du public des usagers du port à la capitainerie est accessible uniquement sur rendez-vous capitainerie@ville-fouesnant.f

Plaisance

L’arrêté préfectoral n° 2020141-0002 du 20 mai 2020 autorise les activités de plaisance dans certaines communes du Finistère.
La nouvelle rédaction de l’article 2 qui précise que, lorsqu’elles ne concernent pas les personnes regroupées au sein d’un même domicile, les activités de plaisance ne peuvent conduire à la présence simultanée à bord de plus de trois personnes.

Lire l’arrêté préfectoral n° 2020141-0002 du 20 mai 2020

A télécharger :

Gravelots Réglementation sur la zone naturelle du Marais de Mousterlin, de Kerler à la flèche de la Mer Blanche, plages Saint-Nicolas et Bananec aux Glénan et plage de Kerambigorn

Certaines zones sont interdites d’accès ( voir les cartes dans l’article sur les Gravelots, un peu plus bas dans la page)  mais près de 13 km de plages sont accessibles en mode statique sur Fouesnant.

La circulation piétonne et deux roues  est interdite sur le chemin longeant la Mer Blanche ainsi que le chemin en haut des dunes allant du parking de Kerler jusqu’à la flèche de la Mer Blanche jusqu’au lundi 31 août 2020.

La circulation des piétons est interdite sur les plages Nord et Est de Saint-Nicolas (zones balisées par un enclos) et Bananec en totalité ainsi qu’une partie de la plage, côté Est, de Kerambigorn (zone balisée par un enclos, conformément aux plans ci-joints jusqu’au lundi 31 août 2020.

Téléchargez l’arrêté N°2020 – AT – 106

Interdiction des chiens et des chevaux sur la plage l’été

D’après l’arrêté préfectoral datant du 19 janvier 2018, l’accès des plages est interdit aux chiens et aux chevaux du 1er juin au 30 septembre inclus.

Si cette règlementation n’est pas respectée, la loi prévoit une amende (Art. 131-13 du code Pénal) correspondant à une contravention de 1re classe de 38 € pour les contrevenants, selon la préfecture.

Lien de l’arrêté : AP-2018_01_19_0