Accueil > Actualités > Actualités > ULRIKE WERNER : UN NOËL POUR TOUS

ULRIKE WERNER : UN NOËL POUR TOUS

Article publié le 2 décembre 2015.
ulrickeWerner
Ulrike Werner (à droite) en compagnie de Geneviève Donnard

C’est en 1992 qu’Ulrike Werner, en voyage de découverte (à bicyclette) avec ses enfants, est tombée sous le charme de Fouesnant. Délaissant son Allemagne natale, elle n’en est plus repartie. Elle s’intègre rapidement en côtoyant le monde associatif : cours d’allemand pour les jeunes du jumelage, construction des décors du vieux village de Kerbader, crêpière pour les pardons. Après les « Spectacles du cœur » de Michel Carré, elle poursuit avec « Noël pour tous » qui permet aux enfants des familles en difficulté d’avoir un cadeau pour Noël. Rencontre en compagnie de Geneviève Donnard, personne active de l’association.

Comment est né Noël pour tous ?

Dès le premier « Spectacle du cœur » dont la recette était utilisée pour acheter des vêtements, des friandises, des livres… pour les enfants qui n’auraient rien eu dans leur sabot, Michel Carré m’a demandé de dessiner l’affiche du spectacle. Ensuite, j’ai proposé pour augmenter les recettes de créer un marché de Noël comme cela se faisait en Allemagne. Lorsque Michel Carré a arrêté les « Spectacles du cœur » au début des années 2000, j’ai lancé avec quelques amies « Noël pour tous ».

Comment fonctionne l’association ?

Nous sommes une douzaine de personnes. Uniquement des femmes. Nous nous retrouvons deux fois par mois et nous confectionnons des petits objets en travaillant la broderie, le tissu, l’habillage de poupée, les petits bijoux, la peinture sur bois. Nous vendons les objets en été comme en hiver sur la place du marché, mais aussi au pardon de Kerbader ou dans la galerie du Leclerc.

De quelle façon sélectionnez-vous les enfants qui bénéficient d’un cadeau ?

Nous ignorons quelles sont les familles choisies. Gouesnac’h et Pleuven ont rejoint Fouesnant. Ce sont les Centres d’action sociale de ces communes qui connaissent les familles dans le besoin. Depuis un certain temps nous n’offrons plus de cadeaux mais un bon d’achat que les familles doivent consacrer à des cadeaux.

Quel est l’avenir de l’association ?

Nous allons nous retrouver au début de l’année pour nous interroger. Que vendre ? Comment vendre ? Il nous faut nous restructurer car nous avons du mal à trouver du monde pour tenir les stands sur les marchés. Tous les bénévoles, y compris les hommes, sont les bienvenus. La Mairie les mettra en contact avec nous.

telechargement-orangeTélécharger la rencontre fouesnantaise avec Ulrike Werner au format .pdf

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone