Accueil > Actualités > Actualités > Préservons ensemble l’archipel des Glénan

Préservons ensemble l’archipel des Glénan

Article publié le 29 février 2016.

L’Archipel des Glénan est classé en site protégé Natura 2000 car il abrite un grand nombre de milieux naturels et d’espèces, rares ou menacés en Europe. Aidez-nous à préserver ce patrimoine naturel exceptionnel pour les générations futures, en adoptant des comportements adaptés à cet environnement fragile :

>> En savoir plus sur Natura 2000 à Fouesnant

>> Les tailles minimales de capture – Finistère 2016

preservonslarchipeldesglenan

Les mammifères marins

Autour des Glénan, vous aurez peut-être la chance de croiser des phoques, des dauphins et autres mammifères marins. Ces animaux sont très sensibles au dérangement :

  • Restez à bonne distance et ne poursuivez pas les mammifères marins que vous croisez
  • Si des mammifères marins s’approchent de votre bateau, maintenez une trajectoire parallèle à leur route et réduisez votre vitesse.
  • Restez à bonne distance des îlots et estrans rocheux où se reposent les phoques
  • Partagez vos observations auprès des gestionnaires locaux et sur les sites Internet : http://obs-mam.org/, Tél. 51.70.92.46 ; http://www.asso-apecs.org/ (requin pèlerin)

Les herbiers de zostères

Les herbiers de zostères sont des plantes formant de véritables prairies sous-marines. Leur rôle écologique est très important. De nombreuses espèces y trouvent leur nourriture, un refuge ou s’y reproduisent.

Les herbiers sont sensibles au piétinement et aux ancrages, qui peuvent les arracher. Quelques règles simples pour les préserver :

  • Mouillez votre bateau sur fonds clairs, en dehors des herbiers
  • Préférez l’ancrage de votre bateau plutôt que son échouage
  • A marée basse, ne marchez pas dans les herbiers

Les milieux dunaires

A la frontière entre la mer et la terre, les dunes sont des milieux naturels protégés, qui abritent dans l’archipel des plantes remarquables. Leurs racines fixent le sable et jouent un rôle contre l’érosion des côtes.

Ces espaces naturels sont fragiles et sensibles au piétinement, aux prélèvements et aux pollutions :

  • Empruntez les cheminements aménagés
  • Ne cueillez pas de plantes
  • Ne prélevez ou ne déplacez pas de galets

L’estran

L’estran abrite une grande biodiversité et joue un rôle écologique important dans le cycle de vie de nombreuses espèces (refuge, nurserie, zone de nourrissage).

Pour préserver l’estran :

  • Prenez connaissance de la réglementation sur les espèces pêchées : tailles, quantités et outils autorisés, état sanitaire du site, période et interdiction de pêche.
  • Remettez délicatement les rochers à leur place après les avoir soulevés
  • Rappelez-vous que la pêche à pied est interdite dans les herbiers de zostères

Les pollutions

    • Tous les milieux naturels et les espèces sont sensibles aux pollutions, de très petites quantités de polluants peuvent faire de gros dégâts et pendant très longtemps. A terre comme en mer :
    • Ramenez avec vous tous vos déchets, ne jetez rien
    • Utilisez des produits biodégradables
    • Si votre bateau ne stocke pas les eaux usées, utilisez au possible les infrastructures sanitaires à terre

Les oiseaux

  • L’archipel abrite de nombreuses espèces d’oiseaux protégés. Ces animaux sauvages sont très sensibles au dérangement, en particulier pendant la nidification (avril-août), où ils s’installent principalement en haut de plage ou estran rocheux.
  • Aidez-nous à les préservez :
  • Tenez votre chien en laisse
  • Empruntez les cheminements aménagés
  • Évitez de circuler sur les hauts de plage ou d’estran rocheux
  • Écartez-vous des oiseaux visiblement dérangés (cris, fuite, agitation), à terre comme en mer

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone