Pôle aménagement et cadre de vie

Alimentation en eau potable

goutte-deau
Copyright : Pixabay

Curage de la lagune de Pen Al Len

La prise d’eau superficielle de Pen A Lenn constitue le principal point d’approvisionnement en eau potable de la commune. Il s’agit d’eau de surface essentielle à l’alimentation et à la satisfaction des besoins des usagers, tout particulièrement durant la période estivale au cours de laquelle les cours d’eau qui approvisionnent l’usine de production n’offrent pas un débit suffisant. Cet été encore, la consommation s’est élevée à 6 000 m3 certains jours (Fouesnant et La Forêt-Fouesnant).

Le premier bassin, réalisé en béton en 1965 pour réguler le pompage, a une capacité de 420 m3. L’augmentation importante de la consommation a conduit la collectivité à créer un deuxième bassin réalisé en terre en 1989, d’une capacité de 12 000 m3.

L’envasement important de ce dernier réduit considérablement sa capacité de stockage. Pour rétablir celle-ci à son niveau initial et sécuriser notre approvisionnement en eau potable, dans le respect de la réglementation, des travaux de curage sont nécessaires.

Arrêt du captage de Kérourgué

Depuis 2014, la dérivation et le prélèvement par pompage des eaux des deux forages de Kérourgué pour l’alimentation en eau destinée à la consommation humaine sont autorisés par arrêté préfectoral. Fin 2016, la commune a stoppé le captage de Kérourgué car il n’était pas autorisé règlementairement.Concernant les forages, la commune ne souhaite pas les exploiter. En effet, le débit d’exploitation de ceux-ci reste faible. De plus, ils sont inclus dans une zone où la commune souhaite conforter l’offre de logement dans le cadre du prochain Plan Local d’Urbanisme. Elle possède par ailleurs une surface de plus de 35 000m2 dans ce secteur.

Enfin, après plusieurs recherches d’eaux souterraines, des résultats positifs ont été constatés sur les secteurs de Rosnabat, Kervransel et Bréhoulou. C’est sur ce dernier site que se trouvera la nouvelle usine de production d’eau potable, qui s’ajoute à celle de Pennalen. Après l’ouverture de la station de Bréhoulou, la station existante de Kérourgué sera abandonnée.

Extension et réhabilitation de réseau d’eau potable

Comme chaque année, de nouvelles constructions voient le jour et nécessitent des extensions du réseau d’eau potable. En plus des extensions, certains réseaux doivent être réhabilités. C’est notamment le cas à : Ti Pri Rosnabat, Hent Pen Ilis, Kerscolper, rue des Glénan.

Nouveaux terrains, nouvelles ressources

De nouveaux terrains sont en cours d’acquisition par la commune afin d’exploiter de nouvelles ressources sur le secteur de Rosnabat et Kervransel.

Étude sur la nouvelle station d’eau potable de Bréhoulou

Améliorer la production et sécuriser l’apprivoisement
La ville de Fouesnant a lancé des campagnes de prospection afin d’améliorer la production de la ressource en eau et de sécuriser l’approvisionnement en eau potable. La commune est ainsi autorisée à prélever et à exploiter deux forages sur Bréhoulou. Construire une usine de production d’eau à Bréhoulou permettra de traiter directement sur place cette eau qui contient du manganèse et du fer, qu’il faut éviter de faire circuler dans les tuyaux. L’eau de Kerasploc’h sera également traitée à Bréhoulou.

Mesure de restriction d’eau durant la saison estivale

L’hiver 2017 a été trop pauvre en précipitations pour pouvoir remplir les réserves d’eau naturelle et donc faire face à l’afflux de touristes pendant la période estivale. C’est pour cela qu’un arrêté municipal concernant la restriction d’eau a été pris le lundi 6 juillet 2017.
Les forages de Rosnabat et de Kervransel ont été utilisés pour le soutien d’étiage et une dérogation au débit réservé du ruisseau a été réalisée.

Transfert de compétences à la CCPF

L’année 2017 est également une année de préparation du transfert des compétences des Eaux Potablesà la Communauté de Communes du Pays Fouesnantais, dans le cadre de la loi NOTRe. Le transfert sera effectif au 1er janvier 2018.