Accueil > Actualités > Portraits > Joëlle Babski : Les plaisirs recommencés des balades nature

Joëlle Babski : Les plaisirs recommencés des balades nature

Article publié le 1 février 2014.

joellebabski

Je suis née dans le Nord de la France en 1952. Je me suis mariée en 1971 avec Edouard qui travaillait dans la banque. Nous avons eu deux enfants, Laurence en 1975 et Daniel en 1977. J’ai découvert la Bretagne lorsque mon mari a été nommé à Rosporden en 1978. Au gré des mutations de mon époux, nous avons passé sept ans en Bretagne. Des liens se sont créés et nous y sommes revenus souvent. Moi qui suis fille et petite-fille de mineurs de fond, je sais ce que c’est le gris du Nord. J’ai été frappée par l’extraordinaire luminosité de la Bretagne même s’il pleut beaucoup actuellement. Nous avons eu beaucoup le temps de visiter la région et nous avons été marqués par la variété des paysages. Nous trouvions que Fouesnant était une ville agréable. Aussi quand nous avons eu l’opportunité d’acquérir un terrain au bord de la mer, à Beg-Meil, nous n’avons pas hésité. Nous sommes venus habiter dans la maison que nous avons fait construire en 2009. Lorsque mon mari travaillait à Lourdes, nous avions pris l’habitude de faire de grandes randonnées en montagne. Aussi, quand nous nous sommes installés à Fouesnant, nous avons voulu profiter de la richesse de la nature. La première sortie a été pour les narcisses des Glénan. Nous avons acheté un bateau et nous allons pêcher presque tous les jours. Et puis nous avons eu beaucoup de chance de trouver Lulu pour nous faire découvrir les balades nature. Elle sait communiquer sa passion et ses compétences. Des amis qui nous accompagnent sont étonnés de trouver une telle diversité dans un espace aussi réduit : les vaches dans les marais de Mousterlin, les grandes étendues de la Mer blanche, les bois de Penfoulic, la pêche à pied à la pointe Mousterlin. Depuis trois ans, notre petit fils, Erwan (un prénom breton !), qui a six ans ne rate aucune balade nature durant les vacances. Pour ce mois de mars, le programme est chargé : « Nids et nichoirs à la Maison des marais », le polder, le plus joli bois de tout l’étang, « Au royaume de Jean Lou et les cailloux », « Au royaume de Soizic la bernique et Norbert le crabe vert »… C’est une véritable éducation à la nature. Il apprend à la respecter. Et nous, nous ne nous lassons jamais de cette région que nous avons définitivement adoptée.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone