Mouillages écologiques

végétation et faune mieux préservées

Douze mouillages écologiques innovants ont été installés aux Glénan et à Beg-Meil.

Leur atout : préserver les herbiers, ces prairies sous-marines qui abritent une végétation et une faune riches et diversifiées. Il s’agit d’une expérimentation, sur un site Natura 2000, accompagnée par l’Agence française pour la biodiversité. Les herbiers contribuent à la fixation du fond marin, ils constituent des zones d’alimentation pour les poissons et crustacés, ils servent de nurserie et d’abri contre les prédateurs. Certains se trouvent près des zones de mouillage. Or, autour des corps morts, le rayon d’action de la chaîne détruit les espèces vivantes.

Pourquoi ?

L’opération s’inscrit dans le cadre du document d’objectif des sites Natura 2000 « Archipel des Glénan . Le site Natura 2000  » Archipel des Glénan  » fait l’objet d’une fréquentation nautique pouvant générer des impacts sur des habitats marins d’intérêt communautaires à fort enjeux environnementaux (herbiers et roches remarquables principalement). L’Archipel des Glénan revêt entre autre une importance nationale pour ses herbiers de zostères, compte tenu des surfaces très importantes présentes.

Les impacts sur ses fonds marins sont en partie dus aux mouillages fixes ou aux mouillages sur corps-morts, ils concernent aussi la côte de Beg Meil à Cap Coz, ainsi que l’anse de Penfoulic.

Le concept de mouillage de l’entreprise Ino-Rope, basée à Concarneau, a été retenu pour ces tests. Les mouillages sont constitués de fibres synthétiques avec une élasticité sur les matériaux et/ou mécanique avec des systèmes d’amortisseurs limitant les impacts dus au ragage sur les fonds marins.

mouillage-ecologique

Technicité

La commune a décidé de tester des lignes de mouillages innovants, dits écologiques car, constitués de fibres synthétiques avec une élasticité sur les matériaux et/ou mécanique avec des systèmes d’amortisseurs, ils limitent les impacts dus au ragage sur les fonds. La ligne est également insensible à la corrosion, sa durée de vie est de l’ordre de 5 à 10 ans au lieu de 3 ans aujourd’hui. La technique mise au point permet aussi d’améliorer le confort de travail des intervenants en diminuant le poids des lignes.

En eau profonde, le système possède une bouée immergée qui permet de soulever la ligne : elle n’abîme pas son environnement. En eau peu profonde, l’utilisation de cordage réduit l’impact de la ligne par rapport à la chaîne. Il y en a 8 sur l’île Saint-Nicolas (4 à la Pie, 4 dans la Chambre) et 4 à la cale de Beg-Meil.

Expérimentation et suivi

Une nouvelle cartographie des herbiers de zostère élaborée en 2016 et quelques transects effectués sur les zones de mouillages ont apporté des éléments qui permettent d’évaluer plus précisément les impacts des lignes de mouillages actuelles sur les herbiers et serviront d’appui pour la mise en place de solutions de gestion consistant à équiper des zones de mouillages innovants permettant de protéger les herbiers.

Un protocole méthodologique simplifié et reproductible de suivi des mouillages et de leurs impact sur les herbiers de zostères doit être développé, approprié et conduit en partenariat avec l’agence française pour la biodiversité (anciennement agence des aires marines protégées) avant et après la pose des mouillages écologiques. Les suivis se dérouleront sur une année minimum et déboucheront sur des analyses et conclusions.

L’amélioration du système ou le développement de nouvelles techniques de mouillage écologique seront envisagés et testés à leur tour si les solutions existantes ne s’avèrent pas satisfaisantes.

L’implantation des nouveaux prototypes sera proposée et étendu sur l’ensemble de la zone Natura 2000 si les résultats des suivis écologiques démontrent les effets positifs des aménagements sur les habitats et si les suivis techniques assurent la fiabilité des prototypes pour les usagers et propriétaires de mouillages concertés. L’état de conservation des habitats herbiers de zostère pourra ainsi être amélioré et appréciée par l’évaluation de leur densité et/ou de leur progression.

L’expérimentation sur site de solutions de mouillages innovants a débutée en juin2017. Les suivis permettront d’ajuster ou de développer de nouvelles solutions de mouillages innovants pour 2018. Ces expérimentations pourraient mener à l’installation progressive et pérenne de mouillages innovants sur le site.

 

Coût :

23988,65 TTC. Commune de Fouesnant : 20%. Etat de 80%. Les frais de poses et de dépose des installations sont inclus dans la prestation habituelle de l’entreprise SOS plongée qui installe et désinstalle chaque année des mouillages classiques sur sites.

 

Lien vers le Service des ports – Demande de mouillage – Tarifs